menu accueilmenu choisir internatmenu guide des internatsmenu actualitemenu recherchemenu reste

Mardi 24 Octobre 2017

Saint-Christophe à Masseube

Sondage
Pourquoi choisir l'internat ?
Habitat étloigné d'un établissement scolaire
Pour l'encadrement permanent
Moins de tentations (TV, PC, amis...)
Pour pratiquer un sport ou des activités
Pour une expérience de vie collective
Pour échapper a l'univers familial
La solution pour poursuivre des études

Accueil > Internat, lequel choisir?

Internat : lequel choisir ?


Dans l'absolue, pas une seule réponse.
Il n'y a pas un internat, mais des internats. Chaque établissement a ses particularités, son histoire, sa tradition qui rythme ses activités. Tout dépend du tempérament et des besoins du futur pensionnaire. Quel point commun entre le Collège Stanislas dont l'objectif est de présenter des élèves aux grands concours (donc synonyme d'une rigoureuse sélection), le Collège de Juilly et ses 700 internes et un petit internat de province ?


quel internat choisir

Tel enfant aura besoin d'un cadre de "travail" (souvent plus strict qu'à la maison) proposant soutien scolaire et répétiteur, un autre sera plus attiré par un enseignement religieux... Dans un internat, l'émulation de groupe est présente : tout le monde travaille et se repose en même temps.

Sans compter que les activités "ludiques" permettent d'oublier qu'on est loin de "chez soi". Les directeurs d'internats sont unanimes : les pensionnaires doivent se sentir chez eux, dans un lieu où ils auront envie et la possibilité d'étudier dans le calme. à cet égard, l'aide des "anciens" est précieuse. "Dès qu'un nouveau arrive, les anciens le prennent en charge" explique Michel Lopez, chef d'établissement de Sainte Croix des Neiges en Haute-Savoie. Il n'en demeure pas moins que la ligne de conduite est immuable : "travailler sérieusement et se conduire correctement". "Il arrive, constate une directrice d'établissement, que les internes se braquent sur le règlement. Mais très vite, ils admettent la nécessité d'une certaine rigueur pour pouvoir se concentrer".


En tout état de cause, aucun internat n'accepte de recevoir un enfant contre son gré. Les chefs d'établissement sont d'ailleurs formels : si un enfant est mis de force en pension pour s'en débarrasser, il fera les 400 coups pour marquer sa désapprobation et ce sera l'échec assuré.


Ce qui est vrai pour les collèges, l'est plus encore pour les lycées. De nombreux directeurs soucieux de la "bonne harmonie" de leur établissement reçoivent séparément parents et enfants (parfois plusieurs fois) pour juger si ces derniers adhèrent au projet d'internat.


lequel 2

On le devine, l'internat, avec ses rythmes réguliers, va donner un cadre plus favorable à la réussite scolaire. Pour de nombreux directeurs de lycées et de collèges, "c'est un excellent apprentissage de la vie en collectivité à une époque marquée par un individualisme forcené. On y apprend donc à se socialiser pour plus tard".


Pour autant, l'internat est-il le remède miracle à tous les problèmes ? La réponse est malheureusement non. Trop de parents considèrent les directeurs d'internat comme des magiciens.
Or, plus l'enfant est rebelle à tout travail et à toute discipline, plus il faudra du temps pour le remettre dans le droit chemin. De plus tous les élèves ne s'adaptent pas à cette structure si lointaine du "cocon" familial. Si la pension peut pallier à certaines carences sur une méthode de travail ou la discipline, elle ne peut pas régler les problèmes d'ordre affectif. Car, en tout état de cause, ce sont avant tout les parents les premiers éducateurs.


Pour accéder à la recherche sur les internats, cliquez sur un des liens ci-dessous:

  • Ecoles maternelles et élémentaires
  • Collèges
  • Lycées d'enseignement général
  • Lycées d'enseignement technologique
  • Lycées d'enseignement professionnel et CFA
  • Techniciens supérieurs STS (BTS/BTSA) et CFA
  • Classes préparatoires
  •  

    Enseignement-prive.fr V1.1
    CIDE 84, boulevard Saint-Michel, 75006 Paris - Tél. : 01 53 10 33 20 -